Mémoire Mulhousienne
porter un regard neuf sur l'histoire de MULHOUSE
ACCUEILCIMETIERES MULHOUSIENSBIOGRAPHIESDOCUMENTATIONPARTENAIRES / LIENS UTILESNOUS JOINDRE
DOCUMENTATION : l'Alsace à travers les siècles
CARTE ALSACE EUROPE
En 58 av. LC. : les Romains font entrer l'Alsace dans l'histoire et développent la région à partir de leurs camps.

Au Ve siècle, les Alamans investissent l'Alsace. Après les grandes invasions,
les Mérovingiens réorganisent la région avec le concours de l'Église.
Vers 625-630, apparaît le nom Alsace. Il s'git d'un Duché qui disparaît
vers 740-750. Sa séparation en deux parties correspond aux départements actuels.

En 842, les « Serments de Strasbourg » rédigés en tudesque (vieil allemand) et en roman (ancêtre du français) sont la base de la division de l'Europe de Charlemagne.

Au Xe siècle, les empereurs ottoniens créent l'Empire Germanique dont l'Alsace est un centre important. De 1048 à 1054, le pape alsacien Léon IX modernise l'Eglise.

Au XIIe siècle, les Hohenstaufen assoient leur pouvoir impérial à partir de l'Alsace, y fondent des villes parmi lesquelles Haguenau est une capitale.

Au XIIIe siècle, les villes deviennent libres et dix d‘entre elles créent une union en 1354, la Décapole. Lart gothique, dont la Cathédrale de Strasbourg est le joyau, est le reflet de la prospérité de la région. L'agriculture et le commerce profitent de l'axe rhénan et de la liaison avec l'Italie par le St Gothard.

Au XVe siècle, l’Alsace est un foyer intellectuel qui, favorisé par l'imprimerie dont elle est le berceau, est le creuset de l'humanisme et de la Réforme
Les thèses de Luther ont un grand succès et provoquent en 1525 la révolte des paysans, qui est durement réprimée. La peinture trouve son apogée dans le Retable d'Issenheim de Mathias Grünewald, marquant le passage vers la Renaissance.

L'architecture Renaissance envahit les villes a travers les édifices publics et
les maisons bourgeoises. La prospérité est brutalement interrompue par la
Guerre de Trente Ans qui ravage l'Alsace.
La paix de 1648 provoque l'intégration progressive de la province dans le Royaume de France. Strasbourg est prise par Louis XIV en 1681. le Rhin constitue la frontière  avec l'Allemagne.

La reconstruction et la reconquête religieuse par l'Église catholique donnent un nouvel élan. C'est la floraison du baroque et du classicisme, influences française et allemande s'alliant dans les édifices religieux et profanes. C'est l'âge d'or de la facture d'orgue qui a légué un patrimoine unique.
La Révolution de 1789 achève l'intégration dans la Nation. Lors de l'épopée napoléonienne, l’Alsace est un grand pourvoyeur d'hommes et de subsistances aux armées. Après 1815 et une occupation, la région subit une grave crise économique.
Mais la bourgeoisie d'affaires modernise et adapte l'économie. L'essor industriel sort l’Alsace de la récession vers 1850. En 1871, l'Alsace et le nord de la
Lorraine forment une Terre d'Empire. La modernisation de l'économie et des villes se poursuit.

L'Alsace est rendue a la France en 1918. Elle bénéficie d'un régime particulier et notamment des lois sociales allemandes. L'industrie d'abord florissante subit la crise économique de 1930 puis pâtit des prémices de la Deuxième Guerre Mondiale.

De 1940 a 1944/45, la région subit le joug nazi. En 1949, 1e Conseil de
l'Europe rejoint la première organisation européenne, La Commission Centrale pour la Navigation du Rhin, à Strasbourg.
Le Parlement Européen y tient ses sessions et la Cour Européenne des Droits de l’Homme y a son siège.